<Zurich Film Festival
Sorties et actualités Cinema sur cinema.ch Cinéma à Lausanne et Genève

Publicité

(Cannes 12): "Tess", la fresque romantique de Polanski restaurée

·

Réalisé dans la foulée des succès de Rosemary’s Baby (1968) et Chinatown (1974), Tess décrit le destin tragique d’une jeune paysanne écrasée par le poids des conventions.


Pour bon nombre d’observateurs, Tess reste à ce jour le film le plus lyrique tourné par Roman Polanski. C’est une note laissée dans un exemplaire du livre éponyme du romancier britannique Thomas Hardy par Sharon Tate, l’épouse du cinéaste assassinée en 1969, qui aurait poussé Polanski à adapter Tess : l’histoire d’une jeune paysanne, à la beauté délicieuse, qui décide de s’enfuir de son village pour échapper aux griffes d’Albec D’Urberville, un riche cousin éloigné.


"Ce qui m'attirait dans ce roman, c'était le thème de la fatalité : l'héroïne a tout pour être heureuse. Pourtant, le climat social dans lequel elle vit et les pressions inexorables qui s'exercent sur elle l'enferment dans une chaîne de circonstances qui la conduisent à un destin tragique", dira Polanski. Pour Tess, le cinéaste dit avoir voulu faire revivre les paysages de son enfance. Ceux de la Pologne des fermiers. Le film, tourné en Normandie, est sublimé par la performance stupéfiante de Nastassja Kinski.

Lors de sa sortie, cette fresque romantique est saluée de manière unanime par la critique. Le film est notamment récompensé de trois Césars, dont celui du meilleur film, d’un Golden Globe et de trois Oscars pour sa photographie, sa direction artistique et ses costumes.

Tess a été - enfin ! - restauré de fond en comble, cette année, en 4K depuis son négatif original par Eclair Group (Image) et Le Diapason (Son).


Source: www.festival-cannes.fr

Par Mathieu Poget – le Jeudi 24 Mai 2012
Vous appréciez cet article, aidez-nous à le promouvoir: