<Zurich Film Festival
Sorties et actualités Cinema sur cinema.ch Cinéma à Lausanne et Genève
Affiche Film Mirror, Mirror

Mirror, Mirror

Poster - Film Mirror, Mirror
Sorti le 11 Avril 2012 · 2h00
Réalisé par Tarsem Singh
Avec Julia Roberts, Armie Hammer et Lily Collins.
« La réalisateur Tarsem Singh signe un magnifique remake de l'histoire culte de Blanche Neige et les Sept Nains en y apportant une touche moderne. Blanche Neige n'a qu'une mission: se venger de sa belle-mère maléfique. La méchante sorcière est jouée par une magnifique Julia Roberts, une extraordinaire Lily Collins joue la Blanche Neige. »

Blanche-Neige


Critique par Pauline Brandt – Cinema.ch

Deux adaptations de Blanche-Neige et les sept nains sont attendues pour l'année 2012 : Mirror, Mirror, où Blanche-Neige est interprétée par Lily Collins, fille de Phil, la reine par Julia Roberts ; et Blanche-Neige et le chasseur, où Blanche-Neige et la méchante reine sont respectivement jouées par Kristen Stewart et Charlize Theron. On ne trouvera ni dans l'un ni dans l'autre de cercueils de verre, de sommeil profond ou de Prince Charmant venu sauver la princesse ; l'héroïne de conte douce, sensible et passive est revisitée pour devenir une guerrière volontaire qui prend son destin en main en alternant robe à crinoline et tenue de combat

Ici, un bon divertissement est assuré, une exploitation amusante, plaisante et très colorée d'un conte qui mêle un peu d'animation, de comédie musicale, d'humour loufoque, d'impressionnants costumes (réalisés par la créatrice japonaise Eiko Ishioka, décédée début 2012) et de mises en scène des plus cartoonesques. Les sept nains changent de noms, d'attidudes, d'attributs et de métiers, le Prince Charmant est plutôt couard et peu charismatique malgré ses muscles, la Reine, touchante, drôle et affublée de robes toujours plus spectaculaires, porte à elle seule ou presque tout le récit et lui apporte son humou théâtral. Magnifique Julia Roberts en reine à moitié cinglée, obsédée par la jeunesse et l'apparence !

Passons outre les invraisemblances parfois ridicules (dommage pour Sean Bean, qu'il aurait été plaisant de voir plus longuement et lié à intrigue qui tienne un minimum la route), et gardons quelques éléments positifs du film : une bien jolie héroïne dont l'épilation des sourcils va à l'encontre des normes modesques actuelles,  un début et une fin de film exécutés d'une manière qui se démarque tout à fait du récit principal, des costumes suprenants, et Julia, Julia, Julia !

Bande annonce & Vidéos

10 Photos

« Mirror, Mirror (2012) »« Mirror, Mirror (2012) »« Mirror, Mirror (2012) »« Mirror, Mirror (2012) »« Mirror, Mirror (2012) »« Mirror, Mirror (2012) »« Mirror, Mirror (2012) »« Mirror, Mirror (2012) »« Mirror, Mirror (2012) »« Mirror, Mirror (2012) »

Fans



Cette fiche/critique a été consultée 1043 fois