<Zurich Film Festival
Sorties et actualités Cinema sur cinema.ch Cinéma à Lausanne et Genève
Affiche Film Nostalgie De La Lumiere

Nostalgie De La Lumiere - Nostalgia De La Luz - Nostalgia For The Light

Poster - Film Nostalgie De La Lumiere
Sorti le 15 Juin 2011 · Durée: 1h30 · Genre: Documentaire
Réalisé par Patricio Guzmán
Avec Gaspar Calas, Lautaro Núñez, Luís Henríquez, Miguel et Victor González.
« Dans le désert chilien d'Atacama, des astrophysiciens et des archéologues se côtoient. Les uns s'interrogent sur le passé de l'univers; les autres cherchent les corps de leurs proches, cachés là par le régime de Pinochet. »

L'éternel passé des étoiles et du Chili


Critique par Timothee Lechot – Cinema.ch

Film en forme de poème, Nostalgie de la lumière se construit sur un rapport profond et souterrain entre deux activités qui ont pour cadre le désert chilien d'Atacama: l'astronomie et l'archéologie.

Aussi différentes que soient ces disciplines, elles sont toutes deux tournées vers le passé. Les astronomes regardent des étoiles déjà mortes ; les archéologues et les veuves endeuillées creusent le désert à la recherche des corps cachés là par le régime de Pinochet. Quoique divers érudits s'expriment à l'image dans un langage scientifique, c'est à cette analogie fondamentale et fortuite que s'est attaché le brillant réalisateur Patricio Guzmán. Si le documentaire contient une part de didactisme, il s'intéresse moins à des rapports causaux et scientifiques qu'aux correspondances secrètes et poétiques entre les lumières supralunaires de l’espace et les noirceurs enterrées du sous-sol.

Et c'est ainsi que Guzmán exprime, en grand artiste, la situation pénible du Chili, qui cherche dans la mémoire des étoiles l'oubli de son insupportable passé politique. Sautant d’Atacama au cosmos et du particulier à l’universel, le réalisateur s’adresse plus largement à tout terrien forcé de vivre avec ses souvenirs et ses traumatismes.

L'analogie entre les recherches célestes et telluriques trouve de nombreux équivalents formels, filmés et montés de manière virtuose: les ressemblances frappantes entre un crâne humain agrandi et la surface cabossée de la Lune, entre le vaste dispersement des étoiles minuscules et l'éparpillement infini des grains du désert, ou entre les lumières fragiles de Santiago et les reflets tremblants de la Voie lactée... Les images sont à la fois belles et remplies de signification. Même les paysages vides sont révélateurs. Chaque morceau d'interview est suivi d'une série de plans statiques et muets, qui sont autant d'espaces de méditation au sein d'une oeuvre philosophiquement dense et porteuse.

Qu'il est loin, l'Âge d'or du Chili et du monde, où rien n'existait qu'un éternel présent! Qu'elle est dure et stimulante, l'époque actuelle où tout ce qui advient est aussitôt passé, où ni les hommes, ni les régimes, ni même les étoiles ne sont durables!

Bande annonce & Vidéos

6 Photos

« Nostalgie De La Lumiere (2010) »« Nostalgie De La Lumiere (2010) »« Nostalgie De La Lumiere (2010) »« Nostalgie De La Lumiere (2010) »« Nostalgie De La Lumiere (2010) »« Nostalgie De La Lumiere (2010) »

Fans



Cette fiche/critique a été consultée 3008 fois