<Zurich Film Festival
Sorties et actualités Cinema sur cinema.ch Cinéma à Lausanne et Genève
Affiche Film Memoires De Nos Peres

Memoires De Nos Peres - Flags Of Our Fathers

Poster - Film Memoires De Nos Peres
Sorti le 25 Octobre 2006 · 2h13 · Guerre
Réalisé par Clint Eastwood
Avec Pamela Fischer, Thomas McCarthy, Beth Grant, Jon Polito et David Rasche.
« Alors que la terrible bataille d'Iwo Jima vient à peine de commencer, cinq Marines et un médecin de la Navy plantent le drapeau américain sur le mont Suribachi. Un photographe prend la photo presque par hasard, sans se douter qu'elle deviendrait l'image légendaire des hommes unis face à la guerre. Le peuple américain est fasciné par cette photo, alors qu'ils jugeaient cette guerre inutile et interminable. Les trois soldats survivants sont alors renvoyés au continent afin d'endosser leur rôle de héros et surtout pour vendre les Bons pour soutenir l'effort de guerre alors que l'Etat peine à trouver des fonds. Mais John "Doc" Bradley, l'Amérindien Ira Hayes et Rene Gagnon, bien que se dévouant à cette cause, se livrent en eux une autre bataille, tandis que les réceptions se succèdent, ainsi que les victimes d’Iwo Jima. »

Critique par Fabien Schneider – Cinema.ch

Y aurait-il une faute de pluriel dans le titre original ? Non, car c'est bien de plusieurs drapeaux dont il s'agit, étant la source à beaucoup de quiproquos de la part du grand public, croyant en l'héroïsme de ces trois soldats, qui n'ont fait que remplacer le drapeau original. Ce film nous dévoile justement le destin de ceux qui ont planté le premier drapeaux, le destin de ceux qui n'auront pas eu droit à la gloire alors qu'ils la méritaient au moins tout autant, et le destin de ceux qui ont le sentiment d'avoir abandonné leurs compagnons d'arme pour des honneurs qu'ils n'ont pas mérité. Un film sublime, qui démontre à la fois la force d’une image inscrite dans nos mémoires et son rôle dans l'Histoire, comment le gouvernement crée des héros pour leur propre intérêt. Et surtout, on voit ces hommes désemparés, soit sur les plages de sable noir, soit sur les podiums, les uns sous les tirs d'obus, les autres sous les projecteurs, ceux-ci affrontant l'image de la guerre, et ceux-là affrontant leur propre image qui les a amené au statut de héros. Clint Eastwood a vraiment fait un excellent travail de réalisation, les couleurs de la photographie sont pauvres, proches du noir et blanc avec toujours un contraste accentué, et la mise en place des flashs-backs est astucieuse. On ne peut qu'applaudir l’intelligence des détails et la force des symboles, comme la scène de la photo sculptée dans de la crème glacée avant de se faire recouvrir de coulis de framboise, ou encore un soldat américain blessé et étendu aux côtés d’un soldat japonais, chacun regardant mourir l'autre dans les yeux. Et, pour finir, l'idée du réalisateur qui a été de réaliser également "Lettres à Iwo Jima" (sortie prochaine), qui est le point de vue japonais de cette guerre, est tout à son honneur, lui qui désirait représenter une bataille où il n'y a pas de Bons et de Mauvais, mais seulement des hommes.

Bande annonce & Vidéos

10 Photos

« Memoires De Nos Peres (2006) »« Memoires De Nos Peres (2006) »« Memoires De Nos Peres (2006) »« Memoires De Nos Peres (2006) »« Memoires De Nos Peres (2006) »« Memoires De Nos Peres (2006) »« Memoires De Nos Peres (2006) »« Memoires De Nos Peres (2006) »« Memoires De Nos Peres (2006) »« Memoires De Nos Peres (2006) »

Fans



Cette fiche/critique a été consultée 1678 fois