<Zurich Film Festival
Sorties et actualités Cinema sur cinema.ch Cinéma à Lausanne et Genève
Affiche Film Mammuth

Mammuth

Poster - Film Mammuth
Sorti le 12 Mai 2010 · 1h29 · Comédie
Réalisé par Gustave de Kervern et Benoît Delépine
Avec Gérard Depardieu, Yolande Moreau, Benoît Poelvoorde, Isabelle Adjani et Dick Annegarn.
« Arrivé à la retraite, Serge (Gérard Depardieu) part à la recherche de ses fiches de salaire auprès de ses anciens employeurs. Ce faisant, il se plonge dans le souvenir de son premier amour (Isabelle Adjani), perdu dans un accident de moto. »

Une comédie arrachée, écrite pour Depardieu.


Critique par Timothee Lechot – Cinema.ch

Entièrement écrit pour Gérard Depardieu, Mammuth permet à celui-ci de renouer avec des films d’auteurs, dont les prétentions sont moins commerciales qu’artistiques. C’est pourquoi l’acteur français a rejoint les réalisateurs Benoît Delépine et Gustave Kerven dans leur projet peu commun, acceptant de travailler gratuitement. À l’occasion d’une conférence de presse, il a prétendu s’être entièrement reconnu dans le personnage de Serge, un rôle pour lequel il lui a suffi « d’exister » devant la caméra, sans travail d’interprétation. Les réalisateurs tenaient notamment à montrer Depardieu sous une lumière inhabituelle en recourant à une pellicule Super 16 réversible, qui est l’équivalent filmique de la diapositive.

Les couleurs saturées, le gros grain, les problèmes d’éclairage et le son en prise directe font de Mammuth une production financièrement et techniquement modeste, tournée dans des lieux insignifiants du Poitou-Charentes. À en croire les réalisateurs, une ou deux prises ont suffi à la plupart des plans, ce qui n’empêche pas des cadrages soignés. Il s’agissait, sur le tournage, de laisser aux acteurs une marge de spontanéité. Ce road movie apparaît, sur certains points, comme un ressac de la Nouvelle Vague. Son esthétique rétrograde trouve une justification dans la dimension mémorielle de l’histoire, puisque le personnage du retraité part sur la route de ses souvenirs de jeunesse. À travers cette figure d’homme simple et touchant, les aspects comique, émotif et poétique du film fusionnent efficacement. Les trouvailles humoristiques, qui reposent souvent sur un comique de situation, se succèdent avec bonheur, surtout dans la première partie.

Cependant, à regarder l’ensemble, on dirait que la progression du film souffre du côté délirant et arraché du projet. La tentation du sketch l’emporte souvent sur l’effort – pourtant réel – de structurer une histoire. Certes, la dérive anarchique de la deuxième moitié colle avec l’épanouissement progressif du personnage, mais les réalisateurs semblent perdre la maîtrise de leur narration.

Mammuth est en lice dans la section internationale du 60e Festival du film de Berlin. Voyez notre page spéciale Berlinale.

4 Photos

« Mammuth (2010) »« Mammuth (2010) »« Mammuth (2010) »« Mammuth (2010) »

Fans



Cette fiche/critique a été consultée 4032 fois