<Zurich Film Festival
Sorties et actualités Cinema sur cinema.ch Cinéma à Lausanne et Genève
Affiche Film Magic Mike

Magic Mike

Poster - Film Magic Mike
Sorti le 15 Août 2012 · Comédie
Réalisé par Steven Soderbergh
Avec Matthew McConaughey, Channing Tatum, Alison Faulk, James Martin Kelly et Joe Manganiello.
« Mike a trente ans et multiplie les petits boulots: maçon, fabricant de meubles, etc... Il se rêve entrepreneur. Mais il est surtout strip-teaseur. Chaque soir, sur scène, dans un club de Floride, il devient Magic Mike. Lorsqu'il croise Adam, il se retrouve en lui, l'intègre au club et décide d'en faire le Kid. Mais le Kid a une soeur qui ne partage pas l'enthousiasme de son petit frère pour sa nouvelle profession. »

Quand la frivolité tue l'intrigue.


Critique par Aureliane Montfort – Cinema.ch

Peindre un univers que peu connaissent (ou feindront prudemment de ne pas connaître), capturer son énergie, ses vibrations, sa folie (et la déferlante hormonale qui s'en suit) : c'est ce que Channing Tatum voulait expérimenter devant la caméra, et c'est également ce qui a séduit le réalisateur Steven Soderbergh. L'univers en question ? Le monde du strip-tease masculin, qui fut un temps le cadre professionnel du danseur/acteur musculeux et monolithique qu'est Tatum.

 

Passé la surprise (innovante il est vrai) de voir des hommes quasi nus se trémousser pour des dames - ça gloussait dur sur la Piazza Grande de Locarno lors de la projection du film – on s'ennuie néanmoins ferme devant ce nouveau long-métrage. Si le petit spectacle de « Magic Mike » Tatum et ses camarades au physique musculairement parfait du club de Tampa séduit, le grand spectacle de Soderberg, lui, charme beaucoup moins. En effet, on a la furieuse impression que le réalisateur se repose sur les muscles de ses acteurs et oublie, entre slips éléphants, pectoraux et cowboy boots, de s'encombrer d'une intrigue. Magic Mike se résume en effet aux portraits de trois générations de strippers : 1) Le jeunot de 19 ans (Alex Pettyfer) plein d'énergie qui pense que le monde lui appartient, hypnotisé par les dollars faciles qui lui pendent au boxer, par les filles lui renvoyant une image de dieu solaire et non de looser académique, ou par son nouveau jouet qu'il peut pousser pleine vitesse sous les palmiers de Hillsborough Bay. 2) Le trentenaire blasé (Channing Tatum), étalon de Tampa au zénith qui souhaite passer à autre chose dans sa vie professionnelle et qui lutte pour financer son rêve 3) Le quadragénaire (Matthew McConaughey) qui refuse de quitter le devant de la scène, ou tout simplement de quitter son personnage de scène.

 

Rester sur scène, et pas assez de l'autre côté du rideau, c'est un peu ce qu'on reprochera également à Soderberg. Pas assez explicite pour y voir une critique de la situation économique d'une classe ouvrière d'Américains résolus à secouer les fesses pour arrondir les fins de mois, ni des dérives psychotropes de ce monde du spectacle, le film demeure enfermé par son survoltage coquin et rate les occasions d'humaniser tout un univers frivole. Si Soderbergh désirait capturer énergie et artifices à l'écran, il a réussi son coup, mais en basculant tout son long-métrage dans l'artificialité qu'il filmait.

Bande annonce & Vidéos

9 Photos

« Magic Mike (2012) »« Magic Mike (2012) »« Magic Mike (2012) »« Magic Mike (2012) »« Magic Mike (2012) »« Magic Mike (2012) »« Magic Mike (2012) »« Magic Mike (2012) »« Magic Mike (2012) »

Fans



Cette fiche/critique a été consultée 625 fois