<Zurich Film Festival
Sorties et actualités Cinema sur cinema.ch Cinéma à Lausanne et Genève
Affiche Film L'enfant d'en haut

L'enfant d'en haut

Poster - Film L'enfant d'en haut
Sorti le 4 Avril 2012 · 1h37
Réalisé par Ursula Meier
Avec Jean-François Stévenin, Gillian Anderson, Yann Trégouët, Johan Libéreau et Magne Brekke.
« Pendant toute la saison d'hiver, le petit Simon s'élève jusqu'aux sommets brillants des stations de ski. Là, il vole l'équipement des touristes pour le revendre tous azimuts. En bas, dans la plaine, il vit misérablement avec sa soeur Louise, une jeune femme qui entretient des relations professionnelles et sentimentales pour le moins houleuses. »

Enter théorie et réalité


Critique par Adrien Bordone – Cinema.ch

« L’enfant d’en haut », dernier film de Ursula Meier, pose les mêmes questions que son œuvre précédente « Home », mais de façon plus problématique. En effet, le drame qui se déroule entre, d’une part, une zone industrielle du Valais dans laquelle habitent Louise (Léa Seydoux) et son frère Simon (Kacey Mottet Klein, découvert dans « Home ») et de l’autre une riche station de ski où ce dernier vole du matériel pour le revendre et ainsi aider leur étrange ménage à subvenir à ses besoins, possède un statut ambigüe entre portrait psychologique naturaliste et fable plus symbolique.

 

C’est que la relation imaginée par l’auteure et son scénariste Antoine Jaccuoud entre une jeune femme et son petit frère pose de gros problèmes de crédibilités (pourquoi ne sont-ils pas du tout pris en charge pas les services sociaux ? une situation pareille est-elle possible en Suisse ?) que l’on peine à dépasser tant l’environnement dans lequel vivent ces personnages aux réactions quasiment pathologiques semble être décrit de façon non métaphorique mais foncièrement réaliste.

 

On ne sait donc pas bien comment interpréter ce film trop théorique qui laisse un peu froid et qui, par les dualités trop évidentes et simplistes sur lesquelles il repose (bourgeois VS ouvriers, station de ski VS zone industrielle) laisse perplexe dans la représentation de la société suisse qu’il propose. Alors que ces personnages s’enfoncent irrémédiablement dans une situation qu’ils ne semblent pas assez intelligents pour comprendre, le spectateur, dans un curieux sentiment d’indifférence, ne peut que constater le naufrage et même la beauté limpide des cadres d’Agnès Godard ne saurait suffire à gagner son enthousiasme.

Bande annonce & Vidéos

13 Photos

« L'enfant d'en haut (2012) »« L'enfant d'en haut (2012) »« L'enfant d'en haut (2012) »« L'enfant d'en haut (2012) »« L'enfant d'en haut (2012) »« L'enfant d'en haut (2012) »« L'enfant d'en haut (2012) »« L'enfant d'en haut (2012) »« L'enfant d'en haut (2012) »« L'enfant d'en haut (2012) »« L'enfant d'en haut (2012) »« L'enfant d'en haut (2012) »« L'enfant d'en haut (2012) »

Fans



Cette fiche/critique a été consultée 1333 fois