<Zurich Film Festival
Sorties et actualités Cinema sur cinema.ch Cinéma à Lausanne et Genève

La Chasse - Jagten

Poster - Film La Chasse
Sorti le 14 Novembre 2012 · 1h51 · Drame
Réalisé par Thomas Vinterberg
Avec Thomas Bo Larsen, Lars Ranthe, Anne Louise Hassing, Susse Wold et Mads Mikkelsen.
« Après un divorce difficile, Lucas, quarante ans, a trouvé une nouvelle petite amie, un nouveau travail et il s'applique à reconstruire sa relation avec Marcus, son fils adolescent. Mais quelque chose tourne mal. Presque rien. Une remarque en passant. Un mensonge fortuit. Et alors que la neige commence à tomber et que les lumières de Noël s'illuminent, le mensonge se répand comme un virus invisible. La stupeur et la méfiance se propagent et la petite communauté plonge dans l'hystérie collective, obligeant Lucas à se battre pour sauver sa vie et sa dignité. »

Il n'y a pas que la vérité qui sort de la bouche des enfants


Critique par Mathieu Poget – Cinema.ch

Longtemps prisonnier d’un film trop fort (Festen, 1998), Thomas Vinterberg se débarrasse heureusement peu à peu d’une réputation qui le précède et vient, cette année à Cannes, présenter un film loin du « Dogme95 », même si d’inévitables recoupements peuvent être identifiés. Il y a certes cette caméra très mobile, ces ambiances dépouillées et rugueuses jusqu’à l’os et cette acuité dans le réalisme des caractères. Par exemple. Mais sinon, il vaut mieux juger le film pour ce qu’il est, que de vouloir à tout prix le rattacher au passé et le ramener à ce pacte cinématographique. On ne le fait quasi plus pour Lars von Trier, laissons donc tranquille Vinterberg avec cela.

 

Le film donc. Jagten (La Chasse) aborde la question de l’abus sexuel sur les enfants ou plutôt des conséquences envisageables lorsqu’un homme est soupçonné de tels actes. Et ce n’est pas la même chose. Il est certainement bien plus intéressant de montrer comment de la stupeur, on passe vite à la méfiance, puis à la suspicion et enfin au jugement, comment les choses peuvent s'emballer, les gens changer et l’hystérie collective se développer, que de mettre en scène la monstruosité crue et l’abjection dans toute son horreur. Mais si la tentation du tableau sociologique est alors grande, Vinterberg s'en garde bien. Le cinéaste préfère en effet moins sonder des rapports sociaux qu'humains, dans lesquels se mêlent la question du mensonge, de la confiance, de l’amitié, du déni et de l’hypocrisie. Le dessein de tout cela sera ensuite celui de mettre en exergue la cruauté dont l’homme peut être capable par son jugement et son aveuglement. Mais aussi celui d’analyser comment un individu se retrouve exclu au sein d’une société, les détails du mécanisme terrible qui conduit à l’ostracisation et au rejet. Vinterberg réussit particulièrement bien à rendre compte de cette intransigeance et de cet étau qui se resserre implacablement autour du personnage principal. Une crédibilté incroyable s'en dégage. Et ce, grâce à une structure narrative habile et subtile, une écriture remarquable et une interprétation brillante des acteurs.

 

Le cinéaste réussit ainsi avec Jagten un film fort et poignant dans lequel l'identification et l'empathie paraissent inévitables, incontournables pour le spectateur. Nul pathos pour autant, des emportements bienvenus plutôt, des cris de rage et une révolte face à la bêtise, l’acharnement et au manque de clairvoyance. Ainsi, oui, Jagten fait partie de ces films qui peuvent vous donner envie de tourner le dos à l’humanité, à votre cercle professionel, à vos voisins et vos amis, et qui vous convaincra définitivement qu’il n’y a pas que la vérité qui sort de la bouche des enfants…

Bande annonce & Vidéos

5 Photos

« La Chasse (2012) »« La Chasse (2012) »« La Chasse (2012) »« La Chasse (2012) »« La Chasse (2012) »

Fans



Cette fiche/critique a été consultée 1341 fois