<Zurich Film Festival
Sorties et actualités Cinema sur cinema.ch Cinéma à Lausanne et Genève
Affiche Film Kick-Ass

Kick-Ass

Poster - Film Kick-Ass
Sorti le 21 Avril 2010 · Action
Réalisé par Matthew Vaughn
Avec Nicolas Cage, Mark Strong, Christopher Mintz-Plasse, Aaron Johnson et Chloe Moretz.
« Dave (Aaron Johnson) est un lycéen comme bien d'autres : mèche un peu sale, regard rêveur, il passe son temps libre au magasin de comic books où il traîne avec ses potes Marty (Clark Duke) et Todd (Evan Peters) ou devant son ordi, un paquet de kleenex pas loin du slip. Il n'est ni le gars populaire du bahut, ni le looser fini, juste le gars normal tendance invisible qui fantasme sur les seins de sa prof d'anglais et transpire lorsqu'il ouvre son casier à côté de la fille qu'il aime secrètement. Sauf que Dave a d'autres ambitions : il a décidé de devenir un super-héros et de combattre le crime. Il n'a aucun super-pouvoir, mais un petit exploit suivi d'un buzz internet va changer la donne et va faire connaître son costume turquoise/jaune criard au monde entier, à d'autres super-héros un peu givrés mais également à des gens nettement moins recommandables. »

[Bang !] Pas de pouvoir, pas de responsabilité ?


Critique par Aureliane Montfort – Cinema.ch

Il n’est pas nécessaire de rappeler tous les blockbusters adaptés des séries Marvel sortant chaque année : Hollywood aime les super-héros, et le public aussi. Surfant sur tous les aspects du genre, les producteurs ont également investi dans des films à caractère parodique, citons Handcock, My Super Ex-girlfriend, ou encore les Mystery Men, des films présentant des super-héros en difficulté ou même pas "super" du tout. La bande-annonce de Kick-Ass présageait un nouveau film dans cette lignée, l’aspect survolté  en plus.

Sauf que Kick-Ass n’est pas vraiment une parodie de film de super-héros : c’est plutôt un film de super-héros déconstruit, un « comic-book postmoderne » et une « déclaration d’amour » au genre, comme aime le souligner Matthew Vaughn, réalisateur et scénariste du film. Le schéma narratif du super-héros y est, les allusions aussi : parmi les plus visibles, on notera la situation du garçon qui cache son identité secrète à ses potes et à la fille qu’il aime, l’antagonisme entre le héros et le père d’un camarade de lycée, les drames personnels des protagonistes ainsi que la morale sur le pouvoir,  le scénariste retournant même la célèbre maxime que les fans de Stan Lee connaissent tous par cœur ; un grand pouvoir implique une grande responsabilité… mais aucun pouvoir signifie-t-il aucune responsabilité ? Le film propose une nouvelle façon de réfléchir le héros, à travers toutes les avancées technologiques du moment, des applications de smart-phone au nombre d’amis en terme de réseautage social. Postmoderne disait Vaughn.

Si tous ces codes sont tour à tour reproduits, mis en lumière ou retournés de manière efficace, c’est que Kick-Ass est également un comic-book. Mark Millar, auteur acclamé de Wanted, The Ultimates et Red Soh a commencé à dessiner des planches de Kick-Ass après avoir parlé de ce projet à Vaughn. Les deux auteurs ont donc créé l’histoire en parallèle, strip d’un côté et caméra de l’autre, une manière de travailler très motivante à leurs dires. Il en résulte un film frais, flashy, surexcité, potache sans être totalement stupide, et très efficace.

Kick-Ass est donc un film qui surprend. La première partie de l’histoire annonce un film tendance « teens » sur la faune du lycée avec des ados en quête d’identité, accédant à la célébrité grâce à un buzz internet et à un nombre astronomique d’amis sur myspace, mais la deuxième partie (plus lente) change la donne en révélant des personnages déchirés par des drames personnels et des problèmes de conscience. Dans un troisième temps, l’histoire s’emballe complètement et charge « full power » les scènes d’action et de vengeance. C’est exécuté façon « shoot them all », c’est  efficace, c’est subtil, c’est bourrin, c’est sympa. Mention spéciale à Hit Girl (Chloë Grace Moretz), une Uma Thurman miniature au verbe recherché et à la gâchette facile.

5 Photos

« Kick-Ass (2010) »« Kick-Ass (2010) »« Kick-Ass (2010) »« Kick-Ass (2010) »« Kick-Ass (2010) »

Fans



Cette fiche/critique a été consultée 2504 fois