<Zurich Film Festival
Sorties et actualités Cinema sur cinema.ch Cinéma à Lausanne et Genève
Affiche Film Balada Triste De Trompeta

Balada Triste De Trompeta

Poster - Film Balada Triste De Trompeta
Sorti le 22 Juin 2011 · 1h40
Réalisé par Álex de la Iglesia
Avec Santiago Segura, Antonio de la Torre, Fernando Guillén Cuervo, Sancho Gracia et Ignasi Vidal.
« Espagne, pendant la guerre civile, un clown est contraint de combattre avec l'armée. Emprisonné puis tué, il laisse un fils, Javier. Celui-ci devient à son tour clown dans les années 70. Un clown triste. Il est alors embauché dans un cirque où il tombe amoureux de la compagne de son chef. Une sombre rivalité s'installe alors entre les deux hommes. »

Violence et drame chez les clowns


Critique par Nam Pham – Cinema.ch

Récompensées de toutes parts par des grands et petits festivals, on peut dire que les clowneries d’Iglesia font leur effet. Balada triste de trompeta ravit les fans d’Alex de la Iglesia. D’entrée de jeu, le cinéaste démontre tout son génie ; une esthétique baroque mariée à une ambiance de film de guerre. Il n’hésite pas à nous surprendre avec de longues et belles séquences grotesques : un clown armé d’une machette trucidant des franquistes ou encore un duel de clown au dessus du vide. Outre son style fou qui est peut-être l’essence même du comique de ce film, ce dernier est plaisamment violent ; une violence à rendre Tarantino fou de joie ; automutilation de visage à la soude caustique et au fer à repasser, défiguration à coup de crochet… Ajoutons encore la scène (magistrale) de charge d’une troupe de cirque contre des franquistes qui renvoie à l’esthétique des comics telle que l’on a pu voir dans 300 de Zack Snyder.

Autre référence, l’ambiance familiale du cirque proche de Freaks, la parade monstrueuse où monstruosités de cirque s’affrontent entre eux.

On peut continuer à citer un grand nombre de référence car le film est un pèle mêle de tout genre. Le trop plein d’inspirations a dû submerger le cinéaste. Le film entrecroise le burlesque, le film historique, la comédie, la farce, la romance, la tragédie, etc. Ce qui parfois donne d’excellent résultat mais laisse le spectateur pantois : qu’a-t-il voulu raconter en fin de compte ?

Certes, les personnages sont particulièrement originaux mais le triangle amoureux –dont sont soumis le clown triste, l’auguste et la belle acrobate– est d’une triste banalité. Le film s’axe trop sur cette romance, laissant en marge certains aspects qui auraient pu être plus développés. Pourtant, dans la première partie du film, le bon ton était donné -clowneries dans un contexte historique connu ; ton dont on se détache trop rapidement.

Si on s’abstrait du scénario de la seconde partie, le film excite nos yeux par sa violence esthétique et ses grotesques folies. On pourrait lui reprocher de tendre systématiquement vers l’hyperbole –le combat final entre les deux clowns, aussi monstrueux et fous l’un que l’autre, se déroule au sommet d’une croix sous une pluie diluvienne d’obus. Ce qui dérange peut-être dans Balada triste de trompeta est le coté kiss kiss bang bang qui caractérise les médiocres productions hollywoodiennes. Il ne faut tout de même pas rabaisser le film à tel niveau ; le film est truffé d’idées, de symboles, en plus, d’être divertissant.

Bande annonce & Vidéos

7 Photos

« Balada Triste De Trompeta (2010) »« Balada Triste De Trompeta (2010) »« Balada Triste De Trompeta (2010) »« Balada Triste De Trompeta (2010) »« Balada Triste De Trompeta (2010) »« Balada Triste De Trompeta (2010) »« Balada Triste De Trompeta (2010) »

Fans



Cette fiche/critique a été consultée 1315 fois