<Zurich Film Festival
Sorties et actualités Cinema sur cinema.ch Cinéma à Lausanne et Genève

Almanya

Poster - Film Almanya
Sorti le 18 Juillet 2012 · 1h37 · Drame
Réalisé par Yasemin Samdereli
Avec Antoine Monot Jr., Axel Milberg, Katharina Thalbach, Cem Siepert et Roland Kagan Sommer.
« Une jeune femme raconte à son petit cousin comme leur famille d'origine turque a débarqué dans l'Allemagne des années 60. Le choc culturel est intense mais également très drôle. »

Critique par Aureliane Montfort – Cinema.ch

Avec 1.66 million d'immigrés, la communauté turque est la plus grande communauté étrangère en Allemagne, et d'après les réalisatrices et auteurs du script, Yasemin Samdereli et Nesrin Samdereli , chacune des personnes arrivées en terre allemande ont des petites histoires comiques ou des anecdotes touchantes à raconter sur le choc culturel rencontré. C'est de là qu'est partie l'idée d'Almanya, une comédie dramatique sur l'intégration des Turcs arrivés en Allemagne dans les années 60.

Le film présente de jolis moments très réussis, en particulier lors de scènes où les enfants s'essaient à des considérations simples sur l'interculturalité comme "pour quelle équipe de foot je dois jouer, l'Allemagne ou la Turquie?" ou "pourquoi ma région n'est pas sur la carte de l'Europe?" Le talent comique du petit Rafael Koussouris, qui présente un fort potentiel de "ooOOOOOOooh" pour les spectateurs est fort bien exploité durant tout le film. Les spectateurs germaniques ou germanophiles souriront ou riront de bon coeur également devant les considérations des adultes, comme par exemple lors de la découverte de latrines non-turques dans le petit appartement que loue la famille, où les problèmes linguistiques rencontrés dans la vie de tous les jours. A noter que les auteurs du film ont créé une espèce d'allemand "phonétique" comme l'entendrait un locuteur turc qui n'a jamais appris l'allemand. Le résultat, étrange et loufoque, s'intègre fort bien dans le quotidien néo-allemand de la famille d'Hüseyin.

Outre ces jolis moments, on ne trouvera pourtant rien de bien nouveau sous le soleil; les thématiques restent typiques des films traitant de l'immigration: on contemple le portrait d'une famille de trois générations de turcs, des traditions qui s'effacent lentement, la langue d'accueil qui supplante la langue native, des mariages mixtes, l'impression d'avoir le cul entre deux chaises, ou alors d'avoir choisi la mauvaise chaise. Mais c'est finalement bien là le but derrière le film: ne pas proposer de solution derrière les problèmes d'interculturalité, mais de donner une simple peinture de famille immigrée typique. Bien que la plupart des scènes se soient tournées en allemand, une version en turc est également prête à sortir dans les salles, afin que le public de ce pays s'y reconnaisse plus facilement. C'était là un souhait du producteur Andreas Richter.

On soulignera cependant que le dénouement de l'intrigue, un peu trop facile et apportant du pathos couche après couche, ramollit ce sympathique long-métrage. De plus, le très beau symbole final de la maison de vacances en Anatolie s'en retrouve affaiblit, mais on garde quand même des souvenirs ensoleillés pleins de bonne humeur en sortant de la salle obscure.

Bande annonce & Vidéos

5 Photos

« Almanya (2011) »« Almanya (2011) »« Almanya (2011) »« Almanya (2011) »« Almanya (2011) »

Fans



Cette fiche/critique a été consultée 3907 fois